Les poussées de spondylarthrite ankylosante : symptômes et prise en charge - Carenity (2022)

La spondylarthrite ankylosante, ou SPA, est une maladie auto-immune qui affecte les articulations de la colonne vertébrale, des hanches ou du bas du dos. Comme de nombreuses maladies inflammatoires, la SPA est ponctuée de périodes d'aggravation des symptômes, autrement appelées "poussées".

Qu'est-ce qu'une poussée de spondylarthrite ankylosante exactement ? Quels en sont les symptômes et les causes ? Comment mieux y faire face ?

On vous dit tout dans notre article !

Les poussées de spondylarthrite ankylosante : symptômes et prise en charge - Carenity (1)

Qu'est-ce que la spondylarthrite ankylosante ? Qu'est-ce qu'une poussée ?

La spondylarthrite ankylosante (SPA) est une forme d'arthrite auto-immune qui touche généralement la colonne vertébrale, les hanches ou les articulations sacro-iliaques (qui relient la colonne vertébrale au bassin), mais aussi les genoux, les chevilles, le cou ou les enthèses (tissus conjonctifs où les ligaments et les tendons s'attachent aux os). Cette affection provoque une inflammation des zones touchées, ce qui déclenche des douleurs, des raideurs et des gonflements, entre autres symptômes.

Comme d'autres types de maladies inflammatoires, la spondylarthrite ankylosante se caractérise également par des périodes d'aggravation des symptômes, ou poussées, et des périodes de diminution, d'atténuation ou d'absence de symptômes, ou rémission.

(Video) La spondylarthrite ankylosante (2/3) : symptômes et diagnostic

Si les personnes atteintes de SPA souffrent souvent de douleurs chroniques de la hanche, du bassin et du bas du dos qui vont et viennent, ces douleurs deviennent nettement plus fortes et débilitantes pendant les poussées. Pendant une poussée, le patient peut avoir besoin de plus de traitements ou de soins que pendant une période de rémission.

Des recherches ont indiqué que les poussées de SPA sont fréquentes : une étude de 2017 publiée dans le Journal of Rheumatology a révélé que les patients connaissent en moyenne une poussée par mois d'une durée d'environ 2 semaines, tandis qu'une étude de 2010 publiée dans la revue Rheumatology par la British Society for Rheumatology a observé que 70 % des patients atteints de SPA connaissent une poussée au cours d'une semaine donnée.

Quels sont les différents types de poussées de spondylarthrite ankylosante ? Quels sont les symptômes ?

Si les poussées de spondylarthrite ankylosante ont tendance à varier d'un patient à l'autre, les chercheurs ont pu en identifier deux types principaux :

  • Les poussées localisées : lorsque les symptômes affectent une zone principale, provoquant douleur, fatigue et immobilité.
  • Les poussées généralisées : lorsque les symptômes sont plus graves et touchent plusieurs zones du corps. Les patients ressentent souvent un syndrome grippal (fièvre, transpiration, etc.), des spasmes musculaires, des brûlures articulaires, une sensibilité accrue, en plus des symptômes ressentis lors d'une poussée localisée.

Les patients signalent généralement les symptômes suivants pendant une poussée de SPA :

  • Douleurs dans les hanches, le bas du dos et les fesses. La douleur peut se développer progressivement sur quelques semaines ou mois, avec une gêne d'un seul côté ou en alternance. Il s'agit généralement d'une douleur sourde qui est pire le matin au réveil.
  • Fatigue. L'inflammation et la douleur persistantes peuvent également provoquer une fatigue et une lassitude intenses, qui peuvent être aggravées par un mauvais sommeil la nuit en raison de l'inconfort et de la douleur.
  • Raideur. La douleur dans les hanches, le bas du dos et les fesses peut s'accompagner d'une raideur, rendant la station debout difficile, notamment le matin et la nuit. Elle peut s'aggraver après une période d'inactivité.
  • Douleur et raideur dans d'autres articulations. Si la douleur se concentre souvent sur la zone du bas du dos, elle peut également toucher d'autres articulations lors d'une poussée. L'enthésite (inflammation de l'insertion du tendon sur l'os) dans les articulations de la cheville ou du genou, la costochondrite (inflammation du cartilage reliant les côtes au sternum) et les douleurs au cou sont également fréquentes.
  • Fièvre. La fièvre peut être le signe d'une poussée de SPA, mais il est tout de même important d'en informer votre médecin, car elle pourrait être le signe d'un autre problème de santé, notamment d'une infection. Les patients qui prennent des médicaments biologiques, un traitement courant de la SPA, courent un risque plus élevé d'infection. Il est donc important de contacter votre médecin si vous avez de la fièvre ou un autre symptôme d'infection comme des sueurs, des frissons ou une perte de poids.
  • Problèmes oculaires. La Spondylitis Association of America rapporte que jusqu'à 40 % des personnes atteintes de spondylarthrite - un terme générique pour un groupe de maladies inflammatoires comprenant la SPA, le rhumatisme psoriasique et d'autres - présentent une inflammation oculaire, appelée iritis ou uvéite. Cette inflammation provoque des douleurs, des rougeurs, une vision floue, une sensibilité à la lumière ou des flotteurs dans un ou deux yeux.
  • Dépression. La douleur chronique peut être épuisante, tant sur le plan mental que physique. Des études ont montré que jusqu'à 75 % des patients atteints de spondylarthrite ankylosante présentent des symptômes émotionnels tels que la dépression pendant une poussée.

Quels sont les causes des poussées de spondylarthrite ankylosante ?

Malheureusement, on ne connaît toujours pas les causes de la spondylarthrite ankylosante et de ses poussées, qui ne peuvent pas toujours être prévenues ou contrôlées.

Certaines poussées peuvent sembler faire suite à des infections, des situations de stress élevé, un changement de temps ou un effort excessif. De nombreux patients parviennent à identifier les facteurs déclenchant leurs poussées avec le temps, ce qui les aide à les prévenir ou à élaborer un plan de gestion.

Comment traiter les poussées de spondylarthrite ankylosante ?

Les traitements médicamenteux

Les traitements symptomatiques de la douleur

Les Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS), sont prescrits en première intention etdiminuent les douleurs rachidiennes et articulaires périphériques. Ils améliorent la mobilité des patients.

(Video) SEP (2/3): Prise en charge de la sclérose en plaques

Il est conseillé de les utiliser en fonction de la symptomatologie (à la demande), sans dépasser les doses prescrites. En effet, les AINS présentent un risque digestif (ulcère, perforation, hémorragie) qui augmente avec la dose. Ils sont donc associés à un protecteur gastrique, comme les inhibiteurs de la pompe à proton ou IPP dont l’oméprazole (Mopral®) ou l'ésoméprazole (Inexium®). De plus, la prescription prolongée d’AINS peut aggraver une insuffisance cardiaque ou favoriser son apparition.

Les antalgiques, comme le paracétamol (Doliprane®, Efferalgan®, Dafalgan® ou les opiacés), sont prescrits en cas de contrôle insuffisant de la douleur, d'intolérance ou de contre-indication aux AINS.

Les corticoïdes locaux, par infiltration directement dans l’articulation douloureuse, peuvent être envisagés pour réduire localement l'inflammation. Les corticoïdes par voie orale, comme la prednisone (Cortancyl®) ou la prednisolone (Solupred®) ne sont pas recommandés. Si leur usage est nécessaire, il doitse faire à la dose la plus faible possible, en courte cure.

Les traitements de fond

Lorsque les AINS ne sont pas suffisamment efficaces pour atténuer la douleur, le médecin prescrit un traitement de fondpourdiminuer, voire supprimer, lescrisesdouloureuseset pourcontrôler l'évolutionde la spondylarthrite ankylosante. Ces traitements agissent après plusieurs semaines.

Le choix du traitement de fond dépend de la forme de la maladie :

  • La sulfasalazine (Salazopyrine®), le léflunomide (Arava®) et le méthotrexate (Novatrex® ou Metoject®) peuvent être utilisés après échec du traitement symptomatique dans lesformes périphériquesde la maladie (atteintes des articulations des membres) ; pas d’indication pour les manifestations périphériques ou enthésitiques ;
  • lesbiothérapies(traitements par des organismes vivants ou des substances provenant de ses organismes), comme lesanti-TNF alpha, dont l’infliximab (Remicade®) et étanercept (Enbrel®), ou les inhibiteurs del'interleukine 17Acomme le secukinumab (Cosentyx®) et l'ixekizumab (Taltz®), sont indiqués danstoutes les formes de SPA, en cas d'échec des AINS (au moins 2 classes au minimum 15 jours chacune) mais seulement après unbilan préalable(exploration des fonctions rénale et hépatique notamment). Ils nécessitent unesurveillancerigoureuseavec notamment la gestion des effets indésirables infectieux, néoplasiques (prolifération de cellules cancéreuses) et allergiques. Leur prescription initiale est faite à l’hôpital, et seuls des spécialistes peuvent renouveler le traitement.

A noter que dans les formes axiales non radiographiques et en l’absence de signes d’inflammation biologique ou en IRM, ce traitementn’est pas indiqué:

  • Pour les formes périphériques, les biomédicaments tels que les anti TNF, anti IL17 ou anti IL 23, doivent être envisagés en cas de maladie active après un traitement de fond conventionnel de type MTX (méthotrexate);
  • En cas d’inefficacité ou d’intolérance, un deuxième biomédicament peut être envisagé;
  • En cas de rémission ou de faible activité maintenue au moins 6 mois sous biomédicament, celui-ci peut être espacé progressivement ou diminuer les doses.

>> Pour en savoir plus sur le méthotrexate, découvrez vite notre article dédié <<

(Video) Lupus érythémateux systémique (2/3) : causes et symptômes

Des exercices doux

Dans le cas de la spondylarthrite ankylosante, la douleur est souvent plus intense après des périodes d'inactivité et s'améliore avec le mouvement. Il est donc important de se maintenir en mouvement, par des exercices adaptés et avec modération. Le yoga modifié, le tai-chi, la marche, la machine elliptique, la natation, les exercices d'amplitude de mouvement, ou même simplement les étirements profonds ou la respiration sont autant d'exercices qui peuvent être bénéfiques aux patients atteints de SPA.

Trouver un équilibre entre exercice doux et repos peut s'avérer très utile pour gérer une poussée.

La stimulation électrique transcutanée des nerfs (TENS)

Bien que son nom soit intimidant, le TENS peut être une thérapie complémentaire utile pour aider à gérer la douleur. Un appareil TENS, qui peut être prescrit par un kinésithérapeute, régule la réponse à la douleur en bloquant les signaux nerveux vers le cerveau.

Bien que son efficacité n'ait pas été prouvée de manière empirique, de nombreux patients en tirent des bénéfices et son utilisation est sans danger une fois que vous avez reçu des instructions appropriées sur la manière de l'utiliser.

La thérapie du froid et du chaud

Bien qu'il n'y ait pas beaucoup de preuves scientifiques sur l'impact de la chaleur ou de la glace, de nombreux patients trouvent que l'utilisation d'un coussin chauffant ou la prise d'un bain ou d'une douche chaude le matin peut atténuer la douleur et la raideur. De la même manière, l'application d'un pack de froid sur les zones enflammées peut aider à réduire l'inflammation.

Comment faire face à une poussée de spondylarthrite ankylosante ?

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à faire face à une poussée de SPA :

Soyez prêt en cas de poussée

En ce qui concerne les poussées de SPA, un peu de prévention peut être très utile. Bien qu'il n'existe aucun moyen d'arrêter complètement une poussée, certaines mesures peuvent être prises pour mieux la gérer. Des étirements, la musculation, une meilleure posture et des exercices d'endurance pour la santé cardiaque peuvent tous vous aider à mieux faire face à une poussée.

(Video) Lupus érythémateux systémique (1/3) : définition et population concernée

Les médecins recommandent de pratiquer des activités ou des exercices qui favorisent l'extension et la rotation de la colonne vertébrale et de travailler la force des genoux et des hanches, et de les intégrer dans votre vie quotidienne. Par exemple, au travail, essayez de faire des pauses régulières pour ne pas rester assis à votre bureau, optez pour un bureau debout, ou essayez de vous allonger sur le ventre en vous appuyant sur vos coudes lorsque vous jouez avec vos enfants ou petits-enfants au lieu de vous asseoir par terre.

Trouvez les techniques de gestion de la douleur et du stress qui vous conviennent

Outre les options médicamenteuses pour soulager la douleur, de nombreuses techniques psychocorporelles telles que la méditation, la pleine conscience ou la respiration profonde peuvent vous aider à soulager la douleur ou à ne plus y penser. Le fait de se concentrer sur les parties du corps qui ne sont pas douloureuses et d'intégrer des exercices de respiration à votre routine peut contribuer à réduire l'anxiété que vous pouvez ressentir en raison de votre inconfort.

N'oubliez pas non plus de faire le point sur votre santé mentale ! La douleur chronique peut être un défi pour le corps et l'esprit. De nombreux patients trouvent un avantage à parler avec un thérapeute ou un autre professionnel de la santé mentale qui comprend la douleur chronique, ou à rejoindre des groupes de soutien comme le forum sur la spondylarthrite ankylosante de Carenity où ils peuvent partager avec d'autres personnes qui les comprennent.

Prenez du temps pour vous reposer

Bien que cela puisse être difficile lorsque vous avez un emploi du temps chargé, il est important de connaître vos limites et de savoir quand il est temps de vous arrêter. Essayez d'intégrer un temps de repos dans votre routine quotidienne, et si vous sentez qu'une poussée est imminente, n'hésitez pas à faire une pause ou à demander l'aide de votre famille ou de vos amis.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !

Prenez soin de vous !

FAQs

Comment se manifeste une poussée de spondylarthrite ? ›

La spondylarthrite ankylosante se manifeste au début par des poussées de douleurs dorsales ou lombaires (lombalgies) qui peuvent paraître banales. Ces crises durent quelques jours à quelques semaines et finissent par se calmer.

Quel alimentation avec une spondylarthrite ? ›

Quels sont les aliments à éviter en cas de spondylarthrite ?
  • Biscuits apéritif, chips ;
  • Soupes et nouilles instantanées ;
  • Sauces type ketchup ;
  • Nuggets de volaille et de poisson, cordon bleu ;
  • Viandes fumées, saucisses, jambon ;
  • Plats cuisinés congelés, pizzas, plats prêts à consommer ;
25 Feb 2022

Quels sont les traitements possibles pour soigner la spondylarthrite ankylosante ? ›

Le traitement de la spondylarthrite ankylosante. Pour lutter contre la douleur de la spondylarthrite ankylosante, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antalgiques. Si ces médicaments sont insuffisants, un traitement de fond est administré sous stricte surveillance médicale.

Qu'est-ce qui cause la fatigue dans la spondylarthrite ? ›

Elle est fortement liée aux autres symptômes de la maladie (raideur et douleur), et elle est influencée par les troubles du sommeil. La fatigue réduit la qualité de vie de ces patients. Les anti-TNF semblent mieux réduire la fatigue que les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Quel taux de CRP pour une spondylarthrite ? ›

Notre étude rentre dans le cadre d'une étude de registre. Au total, 194 patients était inclus initialement présentant une spondylarthrite selon les critères ASAS 2009 et sont tous sous traitement biologique. Une CRP négative (basse) est définie comme inférieur ou égal à 6 mg/L.

Quel Anti-inflammatoire pour spondylarthrite ankylosante ? ›

Les AINS couramment utilisés dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante sont les suivants :
  • le célécoxib (Celebrex® et génériques)
  • le diclofénac (Voltaren® et génériques)
  • l'ibuprofène (Advil®, Motrin® et génériques)
  • l'indométhacine (génériques)
  • le méloxicam (Mobic® et génériques)

Quel vitamine pour la spondylarthrite ? ›

Traitements naturels de la spondylarthrite

En nutrithérapie, une supplémentation en magnésium, en vitamines du groupe B et en vitamine D est intéressante. En aromathérapie, pour soulager les douleurs articulaires et les crises, les huiles essentielles (HE) vont être efficaces en application locale.

Est-ce que la banane est inflammatoire ? ›

4. La banane. La banane est une vraie mine de minéraux alcalinisants, ce qui compense l'acidité générée par certains aliments que nous mangeons (viande rouge, céréales raffinées, sucre). Cela permet de rétablir la balance entre acidité et alcalinité dans l'organisme et donc de réduire la douleur.

Est-ce que le yaourt est inflammatoire ? ›

Une nouvelle étude met cependant à l'honneur un autre aliment pour son rôle contre l'inflammation chronique : le yaourt. En améliorant l'intégrité de la muqueuse intestinale, le yaourt empêcherait les molécules inflammatoires produites par les microbes intestinaux de passer dans la circulation sanguine.

Quel sport en cas de spondylarthrite ankylosante ? ›

Quel sport pratiquer avec une spondylarthrite ankylosante

Il est préférable de choisir des sports qui n'exposent pas le patient à des chocs ou à des traumatismes : - la natation, dans une eau tiède, est particulièrement adaptée.

Comment vieillir avec une spondylarthrite ? ›

La pratique régulière d'une activité physique est un aspect important de votre plan de traitement contre la spondylarthrite ankylosante. L'exercice contribue à soulager la douleur et à atténuer la raideur, sollicite vos articulations, améliore votre posture et votre souplesse.

Comment j'ai guéri de ma spondylarthrite ? ›

Grâce à un antibiotique, j'ai réussi à guérir de la spondylarthrite ankylosante. Transmettre mon expérience est donc un devoir envers toutes les personnes atteintes de cette maladie extrêmement douloureuse et invalidante.

Qu'est-ce qui declenche une crise de spondylarthrite ? ›

La cause exacte de la spondylarthrite ankylosante n'est pas connue. Il s'agit d'une maladie inflammatoire, c'est-à-dire qu'elle induit une inflammation chronique des articulations. La maladie est probablement liée à un ensemble de facteurs génétiques et environnementaux.

Comment bien dormir avec une spondylarthrite ankylosante ? ›

Si vous êtes sujet à la spondylarthrite ankylosante, il est préférable de dormir sur un matelas ferme, avec un oreiller assez fin, voire sans oreiller. Évitez de vous coucher sur le côté et alternez entre dormir sur le ventre ou sur le dos.

Est-ce que la spondylarthrite est une maladie grave ? ›

En l'absence de tout traitement, la spondylarthrite peut bloquer de manière progressive et définitive les articulations du bas du dos, par fusion des os du bassin avec le sacrum, ou par fusion des vertèbres. Dans les cas les plus sévères, la colonne vertébrale peut se souder en un seul bloc.

Est-ce que la spondylarthrite donne des vertiges ? ›

Treize des 37 spondylarthritiques (35%) ont admis souffrir d'acouphène. Seuls 5% des volontaires sains s'en sont plaints. Aucune différence notable n'a par contre été constatée dans les cas de vertige et dans l'innervation de la peau.

Quelle maladie ressemble à la spondylarthrite ? ›

Outre la spondylarthrite ankylosante (50 % des cas), on trouve parmi ces spondylo-arthrites :
  • le rhumatisme lié au psoriasis ;
  • les rhumatismes liés aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique) ;
  • les arthrites réactionnelles :
12 May 2021

Quel taux d'invalidité pour une spondylarthrite ? ›

30 % pour les invalides de 1ère catégorie (capables d'exercer une activité réduite) ; 50 % pour les invalides de 2ème catégorie (incapables d'exercer une activité) ; 50 % + majoration pour les invalides de 3ème catégorie (obligés d'avoir recours à une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie).

Où faire une cure pour la spondylarthrite ? ›

Vous pouvez suivre une cure thermale contre la spondylarthrite ankylosante dans l'une des 76 stations thermales agréées en rhumatologie:
  • Aix-les-Bains.
  • Allevard-les-Bains.
  • Amélie-les-Bains.
  • Amnéville-les-Thermes.
  • Ax-les-Thermes.
  • Bagnères-de-Bigorre.
  • Bagnères-de-Luchon.
  • Bagnoles-de-l'Orne.
28 Mar 2022

Quel est le meilleur anti-inflammatoire en homéopathie ? ›

Les recherches ont également montré que les propriétés anti-inflammatoires de l'arnica sont plus efficaces que les médicaments anti-inflammatoires ordinaires (ibuprofène, Aspégic, diclofénac…).

Où se situent les douleurs de la spondylarthrite ? ›

Dans 80 % des cas, la spondylarthrite commence par des douleurs dans le bas du dos ou les fesses. Tantôt à droite, tantôt à gauche, elles irradient vers l'arrière des cuisses et ressemblent fortement aux douleurs dites sciatiques.

Quel petit déjeuner anti-inflammatoire ? ›

Si vous prenez une collation, combinez des légumes ou des fruits avec une protéine comme du beurre de noix ou du fromage. Les fruits et légumes sont riches en antioxydants comme les vitamines A, C, E et K et les polyphénols, ce qui permet de réduire l'inflammation.

Quel est le meilleur Anti-douleur naturel ? ›

Le curcuma, anti-inflammatoire à tout faire

Cette racine épicée est la star des anti-inflammatoires naturels. Il est principalement utilisé pour calmer les douleurs articulaires ou les inflammations de la muqueuse intestinale, mais il peut être employé pour toute douleur d'origine inflammatoire.

Est-ce que les œufs sont inflammatoires ? ›

Les oeufs. Les œufs enrichis en omega-3 permettent de fournir à notre corps, en plus du poisson, ce nutriment aux bénéfices anti-inflammatoires.

Est-ce que le riz est inflammatoire ? ›

"Les aliments anti-inflammatoires possèdent un index glycémique, c'est-à-dire un pouvoir sucrant modéré. On retrouve les fruits et les légumes, mais également des produits céréaliers, comme le riz ou le quinoa. Enfin, les épices et les herbes présentent des composés anti-inflammatoires."

Est-ce que les œufs sont Anti-inflammatoire ? ›

Les volailles et les oeufs apportent de l'acide arachidonique, qui agit en synergie avec les oméga 3 et les oméga 6 dans la résolution de l'inflammation. Tout comme les oméga 6, trop d'acide arachidonique pose problème, mais une quantité modérée, complétée par apport suffisant en oméga 3, est bénéfique.

Est-ce que le fromage est inflammatoire ? ›

Les produits laitiers, y compris ceux à faible teneur et à teneur élevée en gras, de même que les produits laitiers fermentés, semblent avoir des effets anti-inflammatoires; Des données suggèrent que les produits laitiers pourraient améliorer les taux de certains biomarqueurs de l'inflammation.

Quelle tisane Anti-inflammatoire ? ›

Voici la liste des thés et des tisanes que vous pouvez consommer pour lutter contre l'inflammation :
  • Thé noir.
  • Thé vert.
  • Camomille.
  • Gingembre.
  • Curcuma.
  • Menthe poivrée.

Quel est le fromage le moins inflammatoire ? ›

Le lait de chèvre et brebis, tout comme celui qui provient des bufflonnes, contient des protéines (B-Caséine A2) plus similaires à celle du lait maternel, et donc qui facilite la digestion et qui est moins pro-inflammatoire que celle du lait de vache.

Quel métier quand on a une spondylarthrite ? ›

Il faut exclure les travaux de force, ou même les métiers imposant le port de charges lourdes, les travaux exposant au froid et à l'humidité et les métiers imposant de longs trajets ou dans des véhicules mal suspendus.

Pourquoi utiliser un Anti-tnf-alpha ? ›

Les anti-TNFα sont destinés à bloquer les effets du TNFα, molécule inflammatoire produite en excès par l'organisme chez les personnes souffrant de psoriasis en plaques sévère, et en partie responsable des symptômes observés chez les malades.

Qui consulter pour spondylarthrite ankylosante ? ›

Le médecin généraliste peut faire le diagnostic ou envoyer son patient directement vers un rhumatologue. C'est ce spécialiste qui assure le suivi des personnes ayant une spondylarthrite ankylosante.

Quel antibiotique est efficace pour la spondylarthrite ? ›

En cas de spondylarthrite ankylosante, l'étanercept (Enbrel®) et l'infliximab (Remicade®) sont couramment prescrits.

Est-ce que la spondylarthrite ankylosante est une maladie Auto-immune ? ›

Il s'agit d'une maladie auto-immune à forte prédisposition génétique, en grande partie liée à un gène appelé «HLA-B27».

Quelle biothérapie pour spondylarthrite ? ›

Les biothérapies, dans la prise en charge de la spondylarthrite ankylosante, sont représentées par les anti-TNFα qui sont au nombre de trois : adalimumab, étanarcept et infliximab. Le TNF ou « Tumor Necrosis Factor » est une molécule impliquée dans la réaction inflammatoire.

Est-ce que la spondylarthrite ankylosante est reconnue par la MDPH ? ›

SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE MDPH

La spondylarthrite ankylosante peut être reconnue comme relevant du champ du handicap dès lors que, l'individu qui en est atteint, subit une limitation/restriction d'une de ses fonctions (physique, psychique, etc.).

Quelle est la différence entre la polyarthrite et la spondylarthrite ? ›

Contrairement à la polyarthrite rhumatoïde qui touche plus souvent les femmes, la spondylarthrite rhumatoïde touche autant les hommes que les femmes. Mais chez ces dernières, le diagnostic est plus souvent difficile à établir car les formes sont moins sévères et les atteintes articulaires plus tardives.

Quel est le meilleur Anti-tnf ? ›

L'infliximab est l'anti-TNFα le plus immunogène, a forteriori en monothérapie (l'immunogénicité diminue lors d'association avec un traitement immunosuppresseur comme le méthotrexate).

Est-ce que la spondylarthrite se voit à l'IRM ? ›

En effet, la radiographie ne permet de visualiser la sacro-iliite qu'à un stade tardif, quand les lésions dites structurelles (érosions, hyperostose et ankylose) sont déjà en place. L'IRM, en revanche, permet le diagnostic de la maladie à un stade débutant, quand seules les lésions inflammatoires sont visibles.

Comment se manifeste une crise de spondylarthrite ? ›

Les patients signalent généralement les symptômes suivants pendant une poussée de SPA :
  • Douleurs dans les hanches, le bas du dos et les fesses. ...
  • Fatigue. ...
  • Raideur. ...
  • Douleur et raideur dans d'autres articulations. ...
  • Fièvre. ...
  • Problèmes oculaires. ...
  • Dépression.
10 Feb 2022

Quelle prise de sang pour la spondylarthrite ankylosante ? ›

La recherche du phénotype HLA B27 sur une prise de sang spécialisée peut être un argument de plus pour le diagnostic de spondylarthrite ankylosante, si elle est positive.

Comment faire passer une crise de spondylarthrite ? ›

Pour lutter contre la douleur de la spondylarthrite ankylosante, le médecin prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antalgiques. Si ces médicaments sont insuffisants, un traitement de fond est administré sous stricte surveillance médicale.

Quel alimentation avec une spondylarthrite ? ›

Quels sont les aliments à éviter en cas de spondylarthrite ?
  • Biscuits apéritif, chips ;
  • Soupes et nouilles instantanées ;
  • Sauces type ketchup ;
  • Nuggets de volaille et de poisson, cordon bleu ;
  • Viandes fumées, saucisses, jambon ;
  • Plats cuisinés congelés, pizzas, plats prêts à consommer ;
25 Feb 2022

Comment eviter les spondylarthrite ? ›

éviter de rester assis ou debout trop longtemps sans bouger les articulations ; ne pas porter de charges lourdes et apprendre à protéger son dos en pliant les genoux pour soulever les objets ; conserver un poids santé, car le surplus de poids augmente les douleurs articulaires ; arrêter de fumer.

Quel taux de CRP pour une spondylarthrite ? ›

Notre étude rentre dans le cadre d'une étude de registre. Au total, 194 patients était inclus initialement présentant une spondylarthrite selon les critères ASAS 2009 et sont tous sous traitement biologique. Une CRP négative (basse) est définie comme inférieur ou égal à 6 mg/L.

Qu'est-ce qui cause la fatigue dans la spondylarthrite ? ›

A part le risque légèrement accru d'infection, ils peuvent aussi rendre fatigué. C'est en effet le problème: alors que les anti-TNF alpha réduisent l'activité de la maladie et avec cela la fatigue liée à l'inflammation, ils peuvent aussi provoquer eux-mêmes la fatigue.

Quel IRM pour spondylarthrite ankylosante ? ›

L'IRM des sacro-iliaques (figure 2) : elle permet d'évaluer précocement l'inflammation et la présence des signes structuraux (érosions, condensation). utilisée pour le diagnostic.

Où se situent les douleurs de la spondylarthrite ? ›

Dans 80 % des cas, la spondylarthrite commence par des douleurs dans le bas du dos ou les fesses. Tantôt à droite, tantôt à gauche, elles irradient vers l'arrière des cuisses et ressemblent fortement aux douleurs dites sciatiques.

Est-ce que la spondylarthrite est une maladie grave ? ›

En l'absence de tout traitement, la spondylarthrite peut bloquer de manière progressive et définitive les articulations du bas du dos, par fusion des os du bassin avec le sacrum, ou par fusion des vertèbres. Dans les cas les plus sévères, la colonne vertébrale peut se souder en un seul bloc.

Est-ce que la spondylarthrite ankylosante est une maladie Auto-immune ? ›

Il s'agit d'une maladie auto-immune à forte prédisposition génétique, en grande partie liée à un gène appelé «HLA-B27».

Comment j'ai guéri de ma spondylarthrite ? ›

Grâce à un antibiotique, j'ai réussi à guérir de la spondylarthrite ankylosante. Transmettre mon expérience est donc un devoir envers toutes les personnes atteintes de cette maladie extrêmement douloureuse et invalidante.

Comment se declenche une crise de spondylarthrite ? ›

La spondylarthrite ankylosante débute par une inflammation aiguë de l'enthèse (enthésite), la partie de l'os où s'insèrent les tendons, ligaments et capsules (enveloppes entourant les articulations). Cette inflammation se résorbe en laissant une cicatrice constituée de tissus fibreux, qui va s'ossifier petit à petit.

Pourquoi douleur inflammatoire la nuit ? ›

«Lors d'une nuit de sommeil, notre organisme produit moins de cortisol, une hormone naturellement anti-inflammatoire.» Ces douleurs positionnelles de repos sont encore plus vives avec les pathologies d'origine inflammatoire, telle l'arthrite, où les œdèmes articulaires sont omniprésents.

Comment dormir avec spondylarthrite ? ›

Si vous êtes sujet à la spondylarthrite ankylosante, il est préférable de dormir sur un matelas ferme, avec un oreiller assez fin, voire sans oreiller. Évitez de vous coucher sur le côté et alternez entre dormir sur le ventre ou sur le dos.

Est-ce que la spondylarthrite se voit à l'IRM ? ›

En effet, la radiographie ne permet de visualiser la sacro-iliite qu'à un stade tardif, quand les lésions dites structurelles (érosions, hyperostose et ankylose) sont déjà en place. L'IRM, en revanche, permet le diagnostic de la maladie à un stade débutant, quand seules les lésions inflammatoires sont visibles.

Comment vieillir avec une spondylarthrite ? ›

La pratique régulière d'une activité physique est un aspect important de votre plan de traitement contre la spondylarthrite ankylosante. L'exercice contribue à soulager la douleur et à atténuer la raideur, sollicite vos articulations, améliore votre posture et votre souplesse.

Quel taux d'invalidité pour une spondylarthrite ? ›

30 % pour les invalides de 1ère catégorie (capables d'exercer une activité réduite) ; 50 % pour les invalides de 2ème catégorie (incapables d'exercer une activité) ; 50 % + majoration pour les invalides de 3ème catégorie (obligés d'avoir recours à une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie).

Quel sport en cas de spondylarthrite ankylosante ? ›

Quel sport pratiquer avec une spondylarthrite ankylosante

Il est préférable de choisir des sports qui n'exposent pas le patient à des chocs ou à des traumatismes : - la natation, dans une eau tiède, est particulièrement adaptée.

Est-ce que la spondylarthrite ankylosante est reconnue par la MDPH ? ›

SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE MDPH

La spondylarthrite ankylosante peut être reconnue comme relevant du champ du handicap dès lors que, l'individu qui en est atteint, subit une limitation/restriction d'une de ses fonctions (physique, psychique, etc.).

Quel spécialiste pour une spondylarthrite ankylosante ? ›

Le rhumatologue prescrit le traitement en lien avec le médecin traitant et ils en assurent le suivi. Le médecin traitant coordonne l'ensemble des consultations médicales (rhumatologue, autres médecins spécialistes) et des autres soins (kinésithérapeute, podologue, infirmier, etc.).

Qu'est-ce que la biothérapie spondylarthrite ? ›

La biothérapie est une gamme de médicaments qui agissent directement sur le système immunitaire des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde.

Quelle biothérapie pour spondylarthrite ? ›

Les biothérapies, dans la prise en charge de la spondylarthrite ankylosante, sont représentées par les anti-TNFα qui sont au nombre de trois : adalimumab, étanarcept et infliximab. Le TNF ou « Tumor Necrosis Factor » est une molécule impliquée dans la réaction inflammatoire.

Quel antibiotique est efficace pour la spondylarthrite ? ›

En cas de spondylarthrite ankylosante, l'étanercept (Enbrel®) et l'infliximab (Remicade®) sont couramment prescrits.

Top Articles

Latest Posts

Article information

Author: Van Hayes

Last Updated: 11/20/2022

Views: 5954

Rating: 4.6 / 5 (66 voted)

Reviews: 81% of readers found this page helpful

Author information

Name: Van Hayes

Birthday: 1994-06-07

Address: 2004 Kling Rapid, New Destiny, MT 64658-2367

Phone: +512425013758

Job: National Farming Director

Hobby: Reading, Polo, Genealogy, amateur radio, Scouting, Stand-up comedy, Cryptography

Introduction: My name is Van Hayes, I am a thankful, friendly, smiling, calm, powerful, fine, enthusiastic person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.